Médiatisation du Sport Féminin

Médiatisation du Sport Féminin

Médiatisation du Sport Féminin

La “Médiatisation du Sport Féminin… Dernière ligne droite vers la visibilité ?” ou comment créer un cercle vertueux pour passer la barre des 15% de couvertures média pour le sport au féminin.

Philippe Français (Cité des Médias et de la Communication) animait les échanges plutôt consensuels, mardi 3 novembre au Palais Omnisports Marseille Grand Est. Problème de société, responsabilité des médias, des pouvoirs publics, des sponsors… pour une fois personne n’a désigné de bouc émissaire. A la fin le constat est que le cercle est vertueux mais ce n’est pas tout à fait magique. Les activités sportives suivent le mouvement de la société toute entière et la marche vers l’égalité femme-homme. Et les initiatives volontaristes plus spécifiquement dans le sport y contribuent plus que largement : Secrétariat d’État au sport, CSA (24 heures du sport féminin), Sponsors comme Engie, La Marseillaise des Femmes, et bien sûr Femme 3000 qui agit en faveur de la mixité en organisant cette table ronde.

Les sportives présentes se plaignent, c’est le mot, que les média ne s’intéressent pas à elles uniquement pour leurs performances sportives. Tout ne va pas si mal pour autant, il ne s’agit plus seulement de renvoyer le sport féminin à un concours de beauté. Aujourd’hui il faut faire du portrait, story-teller la sportive pour remettre la performance dans un tout, un parcours de vie.

On est loin quand même du commentaire surréel (attribué à Pierre de Coubertin) : “Une olympiade femelle serait impratique, inintéressante, inesthétique et incorrecte” (compte-rendu officiel des Jeux de Stockholm 1912).

One thought on “Médiatisation du Sport Féminin

  1. Pingback: Football Féminin : ce qui change à l’UEFA | Meeteam Sport Experiencer